Artistes-femmes

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Fédération de Recherche Espaces, Frontières, Métissages (EFM)

Archives

    • Femmes dans la citéJournée d'étude

      Médiathèque André Labarrère
      Place Marguerite Laborde, 64000  Pau
      9h30-17h30
      La journée d’étude « Femmes dans la cité », la deuxième d’un cycle intitulé «Femmes-artistes : les formes de l’engagement », permettra...

      Lire la suite

    • Artistes femmes : les formes de l’engagementJournée d'études

      4 février 2016 (9h - 17h30) - Amphithéâtre de la Présidence UPPA
      Cette journée d’étude, première d’un cycle de trois, prend place dans le projet « Autonomie/ Hétéronomie des créations littéraires et artistiques...

      Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :

Programme « Femmes artistes : les formes de l’engagement »

Ce programme de recherche est mené par les laboratoires CRPHLL et LLCAA, sous la direction de Sabine Forero Mendoza (ITEM, EA 3002) et de Pascale Peyraga (LLCAA, EA 1925), en partenariat avec l’Ecole Supérieure d’Art des Pyrénées. Il prend place dans l’axe « Autonomie/Hétéronomie des créations littéraires et artistiques » (pdf - 290 Ko), du programme de la Fédération EFM.

Traditionnellement, l’activité de création est pensée à partir de frontières qui dessinent autour d’elle une sorte de cercle : frontières entre le prosaïque et le poétique, le technique et le symbolique, l’instrumental et l’esthétique… Et l’œuvre est elle-même décrite comme un objet séparé des autres objets du monde – triviaux, ordinaires, utiles – tantôt par ses qualités propres, tantôt par le type de perception qu’elle suscite. Or, de telles distinctions sont aujourd’hui ébranlées. Nombreuses sont les propositions artistiques qui prennent la forme d’interventions menées dans des contextes concrets et qui, tout en jouant avec les composantes du réel, interrogent les situations, déplacent les positions, brouillent les identités.  

« S’engager » signifie s’avancer dans une voie étroite, entreprendre une action que l’on sait difficile et parfois coûteuse, mais aussi contracter devant autrui une responsabilité qui lie moralement. Autant dire que l’engagement est un pari sur l’avenir qui implique courage et partage. Il est, du moins idéalement, absolu (on ne l’imagine pas se faire à demi) et libre, quoiqu’on puisse y être poussé par l’insupportable ou l’inacceptable. C’est un acte foncièrement éthique qui prend à témoin autrui et par lequel on se met à son service ; c’est un acte politique car il porte sur le terrain commun, dans l’espoir d’un changement, un enjeu initialement individuel.

Ce programme examine des projets artistiques prenant la forme d’engagements politiques au sens large et proposant une alternative à l’exercice de la citoyenneté, qu’il s’agisse d’interventions dans l’espace urbain, d’interrogations des modes d’organisation des communautés, des valeurs et normes qui les régissent, ou encore d’inventions de nouvelles formes de partage culturel et de relation sociale.

Si les femmes sont mises à l’honneur, ce n’est pas pour poser l’existence d’une spécificité féminine des manières de faire artistiques, mais plutôt pour donner plus de visibilité à des propositions souvent laissées dans l’ombre.

Le programme se compose de 3 journées d’études :

  • Artistes femmes les formes de l'engagement
  • Femmes dans la cité
  • Journée d’étude 3 : à venir en 2018